En ce moment à Toulouse

Derniers avis à Toulouse

Christelle T.
La Cour des Consuls Hôtel & Spa - 31000 Toulouse
RDV du 22/04 noté le 22/04
J’ai passé un moment très agréable. Le cadre est magnifique. Le personnel est très accueillant et très sympathique. Le soin douceur des pieds est un vrai moment de détente. Merci.
Jeanne B.
Feng Shui France - 31000 Toulouse
RDV du 20/04 noté le 20/04
Très bon moment en duo massage 1h avec mon copain. La prestation correspond parfaitement à l’offre de massage. Je recommande l’institut Fen shui pour France pour la qualité!
Lucile G.
Feng Shui France - 31000 Toulouse
RDV du 13/04 noté le 20/04
Massage très relaxant et doux. J'ai passé un excellent moment ! Merci encore

Les guides beauté

Les réponses à toutes vos questions sur les soins. Découvrir
Les guides beauté

Balinea en quelques mots

À Toulouse et aux alentours de la ville rose, il est désormais facile de trouver un bon coiffeur, institut de beauté ou Spa et de prendre rendez-vous en toute simplicité, grâce au système performant de réservation en ligne conçu par Balinea, également disponible sur tablette et sur mobile. Pour vos séances d'épilation, de hammam, de massage ou de manucure, pour une journée au Spa ou une nouvelle coupe de cheveux à Toulouse, prendre rendez-vous sur Balinea vous permet de bénéficier de tarifs privilégiés, d'une expertise unique au service de la qualité et de conseils pointus grâce aux avis certifiés laissés par nos clients. À Toulouse, l'univers de la beauté, du bien-être et de la coiffure est à portée de clic ! À noter que les massages, ou modelages, proposés par les partenaires de Balinea.com sont des massages esthétiques de relaxation et de bien-être, sans finalité thérapeutique. Par pédicure, on entend une mise en beauté des pieds, sans finalité médicale ou thérapeutique.

  • 3 500 adresses
    pour vous laisser guider
  • 150 000 avis
    clients certifiés
  • 250 000 clients
    nous font confiance
  • Avis Vérifiés
  • Le Figaro - Madame
  • Elle
  • L'Express
  • RTL
  • Grazia
  • Les Echos